Perte de charge dans des raccords de tuyauterie et robinetteries

Pertes de charge dans des robinetteries d’arrêt

Les robinetteries d’arrêt sont utilisées pour stopper le débit dans des systèmes de tuyauterie. Les robinetteries d’arrêt les plus courantes sont les soupapes, robinets et robinets-vannes. La fermeture se fait de façon différente selon le type de robinetterie. La traversée des différentes robinetteries entraîne des pertes de charge différentes en fonction de la géométrie et de l’état d’ouverture.

Des pertes de charge ont lieu même en état d’ouverture complète du fait du changement de direction souvent important qui a lieu à l’intérieur de la robinetterie. Le différentiel de pression peut ici aussi être exprimé au travers du coeffi cient de traînée Zeta pour l’état ouvert.

Pertes de charge dans des robinetteries de régulation

Sur les robinetteries de régulation, le débit peut être ajusté par le type de construction; on s’appuie donc sur ce dernier pour réguler le débit. Le débit pour chaque état d’ouverture est caractérisé par ce qu’on appelle la caractéristique de la soupape.

Pour la sélection des soupapes, les fabricants de robinetteries indiquent comme coeffi cient de débit Kvs avec une ouverture de 100% de la robinetterie. Ce coeffi cient de débit est une grandeur de mesure du régime maximal possible d’un fl uide au travers d’une robinetterie. Pour des ouvertures de soupape inférieures à 100%, le coeffi cient de débit est appelé Kv. Le coeffi cient de débit Kv est compris entre 0 et Kvs.

Le coefficient de débit Kv des robinetteries est défini pour différents états d’ouverture en utilisant le débit Q et le différentiel de pression Δp entre l’entrée et la sortie de la robinetterie.